NUMISMATIVY
  
 
 

dernière modification de cette page: le dimanche 12 juillet 2015 01:26

Les 2 €uros commémoratives :

En règle générale, chaque pays de la zone euro ne peut émettre que deux pièces commémoratives par an.

À titre exceptionnel, un État membre peut être autorisé à en émettre une troisième, à condition qu’il s’agisse d’une émission commune commémorant un évènement d’une grande portée pour l’Europe. Ces pièces présentent un dessin commun sur la face nationale, comportant le nom du pays d’émission et évoquant l’évènement commémoré dans la (ou les) langue(s) nationale(s).

Une pièce commémorative de 2 euros est une pièce de 2 euros frappée par un État membre de la zone euro, destinée à commémorer un évènement historique ou célébrer un évènement actuel important. Elle a les mêmes caractéristiques que les autres pièces de 2 euros. Les pièces commémoratives portent le revers commun des pièces de 2 € et un avers différent de la face nationale habituelle.

Ces pièces ont cours légal dans toute la zone euro, et peuvent être utilisées comme n'importe quelle autre pièce de 2 euros. Cependant, du fait de leur rareté, ces pièces sont prisées par les collectionneurs.



Choisir l'année  que vous voulez visionner :

Les pièces commémoratives de 2 € sont, comme les autres pièces en euro destinées à la circulation, soumises à la règlementation européenne.

Le Journal officiel de l'Union européenne spécifie notamment les caractéristiques des pièces.

Depuis 2004, les États membres de la zone euro sont autorisés par le Conseil européen à frapper des pièces commémoratives. Toutefois, ces émissions sont soumises à un certain nombre de recommandations.

Tout d'abord, comme toutes les autres pièces en euro, les pièces commémoratives ont une face commune et une face nationale. Ainsi, seule la face nationale est autorisée à changer.

Un règlement du Parlement européen et du Conseil limite le nombre de pièces commémoratives à deux par État membre et par an, sans compter une émission commune par tous les pays de la zone euro. Outre ces deux pièces commémoratives, l'État membre est autorisé à émettre une pièce à l'occasion de la vacance temporaire ou de l'occupation provisoire de la fonction de chef d'État. Avant l'entrée en vigueur du règlement en aout 2012, les pays utilisant l'euro ne pouvaient émettre qu'une seule pièce commémorative par an.

La pièce de 2 € est la seule valeur unitaire utilisée pour de telles émissions. Le nombre total de pièces commémoratives mises en circulation par an ne doit pas dépasser le plafond le plus élevé des deux suivants : 0,1 % du volume total de pièces de 2 € mises en circulation dans toute la zone euro ; 5,0 % du volume d'émission national cumulé de pièces de 2 €. Exceptionnellement, le plafond de 0,1 % peut être porté à 2,0 % pour commémorer un évènement hautement symbolique et de portée réellement universelle, à condition que l'État membre concerné s'abstienne d'émettre des pièces commémoratives pendant les quatre années suivantes.

Une autre recommandation s'ajoute à partir de 2006 pour les pièces en euro destinées à la circulation. L'État émettant une pièce doit être clairement identifiable, en faisant figurer soit son nom, soit une abréviation, sur la face nationale. Ni la valeur unitaire, ni le nom de la monnaie unique ne doivent être répétés sur la face nationale. En revanche, la gravure sur la tranche de la pièce de 2 € peut mentionner la valeur unitaire. Cette recommandation ne s'applique pas rétroactivement. Par conséquent, seuls les nouveaux dessins des pièces destinées à la circulation (que ce soient les faces nationales des pièces commémoratives de 2 €, ou des pièces standards des États entrant dans la zone euro ou des États membres modifiant leur face nationale) à partir de 2006 sont concernés.

 À partir de 2009, une nouvelle recommandation s'applique pour les pièces en euro destinées à la circulation. L'État émettant une pièce doit toujours être clairement identifiable, en faisant figurer soit son nom, soit une abréviation, sur la face nationale. En revanche, la face nationale peut porter la mention du nom de la monnaie unique, à condition que celle-ci découle de l'utilisation d'un alphabet différent. La gravure sur la tranche de la pièce de 2 € peut mentionner la valeur unitaire ; elle doit être la même pour toutes les pièces de 2 €, commémoratives ou standard, émises par le même État membre. De plus, la face nationale des pièces en euros destinées à la circulation doit comporter les douze étoiles européennes entourant complètement le dessin national, y compris le millésime et l'indication de l'État membre émetteur. Cette recommandation n'est pas rétroactive, c'est-à-dire qu'elle ne concerne pas les faces nationales des pièces dont le dessin a été approuvé avant l'adoption de cette recommandation.

Le dessin de chaque pièce est publié dans le Journal officiel de l'Union européenne.



Source : Site de la BCE (Banque Centrale Européenne : https://www.ecb.europa.eu/ecb/html/index.fr.html



Δ    Retour en Haut de page    Δ

---------------------------------------------------------------------------------------

Copyright © 1998 à 2015 http://numismativy.fr

le site | la boutique en ligne | le forum | la newsletter | le logiciel

à propos | Sommaire | Mes publications | Contact

Tous droits réservés.® ©