NUMISMATIVY
  
 
 

dernière modification de cette page: le samedi 21 janvier 2017 14:44

 

Faces nationales par pays et par années d'adhésion à la zone €uro :



ALLEMAGNE [DE]entré en zone Euro en 1999
Pièces de 1, 2 et 5 cent(ime)s - Le rameau de chêne, rappel du motif ornant autrefois les pfennigs, illustre ces pièces. Ce graphisme est l'œuvre du professeur Rolf Lederbogen. Pièces de 10, 20 et 50 cent(ime)s - La porte de Brandebourg, symbole de la division passée mais aussi de la réunification allemande, constitue le motif choisi pour ces pièces. La perspective du dessin, signé Reinhard Heinsdorff, met en évidence la porte ouverte, mettant l'accent sur l'unification de l'Allemagne et de l'Europe. Pièces de 1 euro et 2 euros - Sur ces pièces figure l'aigle, symbole traditionnel de la souveraineté allemande, entouré des étoiles symbolisant l'Europe. Ce motif est l'œuvre de Heinz et Sneschana Russewa-Hoyer. Gravure sur tranche de la pièce de 2 euros : EINIGKEIT UND RECHT UND FREIHEIT (Unité, Droit et Liberté) et une représentation de l'aigle fédéral.
Des fonctionnaires et des experts en numismatique ont sélectionné trois graphismes pour les pièces allemandes en euros.



AUTRICHE [AT]entré en zone Euro en 1999
La gentiane, issue de la série florale, rappelle le devoir écologique de l'Autriche et son rôle dans la mise en œuvre d'une politique communautaire de l'environnement. L'edelweiss, lui aussi issu de la série florale, rappelle le devoir écologique de l'Autriche et son rôle dans la mise en œuvre d'une politique communautaire de l'environnement. La primevère des Alpes, issue de la série florale, rappelle le devoir écologique de l'Autriche et son rôle dans la mise en œuvre d'une politique communautaire de l'environnement. Cathédrale Saint-Étienne, l'un des joyaux de l'architecture gothique viennoise et site touristique très populaire. Le Belvédère, l'un des plus beaux palais autrichiens de style baroque. C'est en ces lieux qu'a été signé en 1955 le traité d'État rétablissant la souveraineté de l'Autriche, son nom devenant synonyme de liberté. Palais de la Sécession à Vienne, symbole de la naissance de l'Art nouveau en Autriche et de l'avènement d'une nouvelle ère. Il représente un pont jeté vers une nouvelle ère monétaire. Effigie de Wolfgang Amadeus Mozart, célèbre compositeur autrichien, en hommage à la culture musicale du pays. Portrait de la pacifiste Bertha von Suttner, qui a symbolisé les efforts en faveur de la paix déployés par l'Autriche pendant plusieurs décennies. Gravure sur tranche de la pièce de 2 euros : 2 EURO *** répété quatre fois, orienté alternativement de bas en haut et de haut en bas.
L'Autriche a décidé de produire une série de pièces représentant des fleurs, des styles architecturaux et des personnages éminents de son histoire. Les dessins ont été choisis par un panel national et soumis à une enquête d'opinion. Ils ont été conçus par l'artiste autrichien Josef Kaiser.

BELGIQUE [BE] -
Type  1 (1999 à 2007)
entré en zone Euro en 1999
La première série représente l’effigie du Roi Albert II sur la partie interne des pièces, tandis que le monogramme royal (un « A » majuscule couronné) placé entre douze étoiles, symbolisant l’Europe, et l’année d’émission apparaissent sur la partie extérieure des pièces
Le graphisme des pièces en euros de la Belgique est l’œuvre de Jan Alfons Keustermans, directeur de l’Académie municipale des Beaux-Arts de Turnhout.


BELGIQUE [BE] -
 Type  2 (à partir de 2008)
entré en zone Euro en 1999
La Belgique a légèrement modifié le graphisme de ses pièces en 2008 pour se conformer aux orientations de la Commission européenne. Les pièces de la deuxième série représentent également l’effigie du Roi Albert II, mais le monogramme royal et l’année d’émission figurent désormais sur la partie interne des pièces, de même que la marque d’atelier et le code pays de la Belgique (« BE »).
Le graphisme des pièces en euros de la Belgique est l’œuvre de Jan Alfons Keustermans, directeur de l’Académie municipale des Beaux-Arts de Turnhout.



CHYPRE [CY]entré en zone Euro en 2008
Les pièces de 1, 2 et 5 cent(ime)s représentent le mouflon, espèce de moutons sauvages répandue à Chypre, qui est le symbole de la faune de l'île. Pièces de 10, 20 et 50 cent(ime)s - Elles représentent le bateau de Kyrenia, navire de commerce datant du IVe siècle av. J.-C., qui symbolise l'histoire maritime de Chypre et son importance en tant que place commerciale. Pièces de 1 euro et 2 euros - Elles représentent une idole cruciforme datant de la période chalcolithique (3000 av. J.-C.). Cet exemple caractéristique de l'art préhistorique de l'île illustre la place de Chypre au coeur de la civilisation et de l'antiquité.
 



CITE DU VATICAN [VA] -
Type 1 (2001 à 2004)
entré en zone Euro en 1999
       Gravure sur tranche de la pièce de 2 euros : 2*, répété six fois, orienté alternativement vers le haut et vers le bas.
La première série, à l’effigie de feu sa Sainteté le Pape Jean-Paul II, a été mise en circulation entre 2002 et 2005.



CITE DU VATICAN [VA] -
Type 2 (2004 à 2005)
entré en zone Euro en 1999
       Gravure sur tranche de la pièce de 2 euros : 2*, répété six fois, orienté alternativement vers le haut et vers le bas.
La deuxième série, qui a été mise en circulation en juin 2005, représente les armoiries du cardinal camerlingue, le chef d'État intérimaire de l'État de la Cité du Vatican, portant l'emblème de la Chambre apostolique dans la partie supérieure. Les termes « SEDE VACANTE » forment un quasi demi-cercle le long du bord supérieur gauche de la partie interne. Le millésime, « MMV », apparaît en chiffres romains le long du bord droit de la partie interne. La marque d'atelier « R » se trouve entre les armoiries et le millésime. L'initiale du prénom et le nom de la dessinatrice, « D. LONGO », figurent sur le côté inférieur gauche le long du bord de la partie interne. Les initiales du graveur apparaissent du côté inférieur droit du dessin le long du bord de la partie interne « MAC inc » (pièces d'un cent(ime) et de 20 cent(ime)s) ; « LDS inc » (2 cent(ime)s et 50 cent(ime)s) ; « ELF inc » (5 cent(ime)s et 1 euro) ; « MCC inc » (10 cent(ime)s et 2 euros). Douze étoiles situées dans un quasi demi-cercle figurent sur la moitié supérieure de l'anneau extérieur. Les mots « CITTA' DEL VATICANO » forment un demi-cercle dans la partie inférieure de l'anneau extérieur.


CITE DU VATICAN [VA] -
Type 3 ( à partir de 2006)
entré en zone Euro en 1999
       Gravure sur tranche de la pièce de 2 euros : 2*, répété six fois, orienté alternativement vers le haut et vers le bas.
La troisième série, émise en avril 2006, représente Sa Sainteté le pape Benoît XVI et comporte la légende « CITTÀ DEL VATICANO ». À la droite du portrait apparaissent le millésime « 2006 » et la marque d’atelier « R ». À la gauche figurent les initiales « D.L. » de la dessinatrice.



ESPAGNE [ES] -
Type 1 (1999 à 2009)
entré en zone Euro en 1999
Pièces de 1, 2 et 5 cent(ime)s - Joyau de l'art roman espagnol, la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle, qui est également l'un des plus célèbres lieux de pèlerinage au monde, constitue le motif de ces pièces. Celles-ci montrent la monumentale façade de l'Obradoiro, splendeur de l'architecture baroque, édifiée à partir de 1667 par José del Toro et Domingo de Andrade. Elle a été achevée au XVIIIe siècle par Fernando Casas y Novoa. Pièces de 10, 20 et 50 cent(ime)s – Portrait de Miguel de Cervantes, père de la littérature espagnole. Cette pièce symbolise « l'universalité de l'écrivain et de son œuvre ». Pièces de 1 euro et 2 euros – Effigie du Roi Juan Carlos Ier de Borbón y Borbón. Gravure sur tranche de la pièce de 2 euros : 2**, répété six fois, orienté alternativement de bas en haut et de haut en bas.
Le chef du gouvernement espagnol de l'époque, M. José María Aznar, a présenté une série de pièces comportant trois motifs nationaux distincts, représentant des personnalités et des sites espagnols célèbres.

ESPAGNE [ES] -
Type 2 (à partir de 2010)
entré en zone Euro en 1999
Pièces de 1, 2 et 5 cent(ime)s - Joyau de l'art roman espagnol, la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle, qui est également l'un des plus célèbres lieux de pèlerinage au monde, constitue le motif de ces pièces. Celles-ci montrent la monumentale façade de l'Obradoiro, splendeur de l'architecture baroque, édifiée à partir de 1667 par José del Toro et Domingo de Andrade. Elle a été achevée au XVIIIe siècle par Fernando Casas y Novoa. Pièces de 10, 20 et 50 cent(ime)s – Portrait de Miguel de Cervantes, père de la littérature espagnole. Cette pièce symbolise « l'universalité de l'écrivain et de son œuvre ». Pièces de 1 euro et 2 euros – Effigie du Roi Juan Carlos Ier de Borbón y Borbón. Gravure sur tranche de la pièce de 2 euros : 2**, répété six fois, orienté alternativement de bas en haut et de haut en bas.
En 2010, l'Espagne revoir la conception de ses faces nationales afin de se conformer aux lignes directrices communes recommandées par la Commission européenne, qui a été approuvée par les conclusions du Conseil du 10 Février 2009. Les nouvelles faces nationales continueront à porter la même effigie de Sa Majesté le Roi Juan Carlos I, mais la marque de l'année seront désormais figurer dans la partie interne de la pièce, avec la marque d'atelier et le nom du pays émetteur. Les douze étoiles de l'anneau extérieur va maintenant apparaître comme sur le drapeau européen, sans surélévation autour d'eux. Des pièces des années précédentes comportant la vieille conception restent valables.
Source : Journal officiel de l’Union européenne



ESTONIE [EE]entré en zone Euro en 2011
Le graphisme de la face nationale de l’ensemble des pièces en euros de l’Estonie est identique. Il représente une carte géographique de l'Estonie et le mot « Eesti » signifiant « Estonie ».



FINLANDE [FI]entré en zone Euro en 1999
Pièces de 1, 2, 5, 10, 20 et 50 cent(ime)s - Elles montrent un lion héraldique qui est une reproduction d'une œuvre du sculpteur Heikki Häiväoja. Ce symbole a été présent sous des formes différentes sur plusieurs pièces finlandaises pendant de nombreuses années, notamment sur les pièces de 1 markka entre 1964 et 2001. L'artiste Pertti Mäkinen est l'auteur du motif représentant l'envol de deux cygnes. Ce dessin avait été présenté lors du concours organisé pour la conception d'une pièce commémorant le 80e anniversaire de l'indépendance de la Finlande. Baie et fleur du petit mûrier, dessinées par Raimo Heino. Gravure sur tranche : SUOMI FINLAND * * * , où * représente une tête de lion.
La Finlande a sélectionné trois motifs s'inspirant de ceux figurant autrefois sur les pièces finlandaises.



FRANCE [FR]entré en zone Euro en 1999 
Pièces de 1, 2 et 5 cent(ime)s - Portrait d'une nouvelle Marianne, jeune et féminine, aux traits volontaires, qui incarne le souhait d'une Europe solide et durable. Ce motif est signé Fabienne Courtiade, graveuse à la Monnaie de Paris. Pièces de 10, 20 et 50 cent(ime)s – Le thème de la Semeuse est une constante de l'histoire du franc français. Signé Laurent Jorlo, « ce graphisme moderne et intemporel est le symbole d'une France soucieuse de s'intégrer dans l'Union européenne ». Pièces de 1 euro et 2 euros – Dessiné par l'artiste Joaquim Jimenez, un arbre, évoquant la vie, la croissance et la pérennité, figure au centre d'un hexagone. La devise républicaine « liberté, égalité, fraternité » entoure ce motif. Gravure sur tranche de la pièce de 2 euros : 2**, répété six fois, orienté alternativement de bas en haut et de haut en bas.
Plus de 1 200 dessins ont été présentés pour illustrer la face nationale des pièces françaises. Un jury, présidé par le ministre de l'économie et des finances, en a retenu trois, chacun étant attribué à certaines valeurs faciales. Ce jury était composé d'experts en numismatique, d'artistes, d'un ex-Commissaire européen (Christine Scrivener), de membres du Parlement, du directeur des Monnaies (Emmanuel Constans), du graveur Pierre Rodier, de représentants d'associations professionnelles et de l'actrice Irène Jacob. Leur choix s'est porté sur les dessins suivants :



GRECE [GR]entré en zone Euro en 2001
Ce motif représente une trirème moderne, datant de l'époque de la démocratie athénienne (Ve siècle avant J.-C.). Ce navire de guerre imposant a régné sur les mers durant plus de 200 ans. century BC). Cette pièce évoque une corvette, type d'embarcation utilisée durant la guerre d'Indépendance grecque (1821-1827). Représentation d'un pétrolier moderne, reflet de l'esprit novateur de la marine grecque. Pièce à l'effigie de Rigas Féréos (Velestinlis) (1757-1798), qui fut un précurseur et une grande figure du siècle des Lumières grec, de même qu'un visionnaire et le héraut de la libération des Balkans de la domination ottomane. Cette pièce commémore Ioannis Capodistrias (1776-1831), homme politique grec et européen de premier plan. Il a été le premier gouverneur de la Grèce (de 1830 à 1831) après la guerre d'Indépendance (1821-1827). Portrait d'Elefthérios Venizélos (1864-1936), l'un des hommes politiques grecs les plus illustres. Ce pionnier des réformes sociales, diplomate renommé, a joué un rôle essentiel dans la modernisation de l'État grec ainsi que dans la libération de la Grèce du Nord et des îles de la mer Égée. Chouette, reproduite à partir d'une ancienne pièce athénienne de 4 drachmes (Ve siècle avant J.-C.). Scène provenant d'une mosaïque de Sparte (datant du IIIe siècle après J.-C.), montrant l'enlèvement d'Europe par Zeus, métamorphosé en taureau. Personnage de la mythologie grecque, Europe a donné son nom au continent éponyme. Gravure sur tranche de la pièce de deux euros : ΕΛΛΗΝΙΚΗ ΔΗΜΟΚΡΑΤΙΑ * (République hellénique).
Le ministre de l'économie et des finances et le gouverneur de la Banque de Grèce ont sélectionné les dessins pour les pièces grecques en euros parmi une série de propositions qui leur ont été soumises par un comité technique et artistique national. Le sculpteur Georges Stamatopoulos, parrainé par la Banque de Grèce, est l'auteur des dessins gagnants ; il a réalisé un graphisme distinct pour chaque valeur faciale.



IRLANDE [IE]entré en zone Euro en 1999
       Gravure sur tranche de la pièce de 2 euros : 2**, répété six fois, orienté alternativement de bas en haut et de haut en bas.
Le Gouvernement irlandais a retenu un seul motif national pour les huit pièces. Il montre la harpe celtique, symbole traditionnel de l'Irlande, assortie du millésime et du mot « Eire » (nom gaélique de l'Irlande). La harpe a été dessinée par Jarlath Hayes.



ITALIE [IT]entré en zone Euro en 1999
Château Castel del Monte. Cette pièce montre le Môle Antonelliana, tour érigée en 1863 par Alessandro Antonelli. Cette pièce représente l'amphithéâtre Flavien, ou Colisée de Rome, dont l'empereur Vespasien commença la construction vers 75 après J.-C. et qui fut inauguré par son fils, l'empereur Titus en 80 après J.-C. Cette pièce évoque l'un des plus grands chefs-d'œuvre de l'art italien, qui est aussi l'un des plus célèbres du monde, la Naissance de Vénus, par Sandro Botticelli. Sculpture d'Umberto Boccioni, figure de proue de l'école futuriste italienne. Statue équestre de l'empereur Marc Aurèle. Cette pièce représente le célèbre dessin Proportions idéales du corps humain réalisé par Léonard de Vinci, exposé à la galerie de l'Académie de Venise. Portrait, réalisé par Raphaël, du poète Dante Alighieri, décorant l'aile du palais du Vatican « Pape Jules II ». Gravure sur tranche de la pièce de 2 euros : 2*, répété six fois, orienté alternativement de bas en haut et de haut en bas.
En Italie, les dessins des pièces en euros ont été soumis à un comité technique et artistique national avant d'être présentés au public sur RAI UNO, la première chaîne de télévision publique. Un motif distinct, choisi parmi les chefs-d'œuvre artistiques de l'Italie, a été retenu pour chaque valeur faciale.



LETTONIE [LV]entré en zone Euro en 2014
Pièces de 1, 2 et 5 cent(ime)s : petites armoiries de la République de Lettonie. Le graphiste est Laimonis Šēnbergs. Pièces de 10, 20 et 50 cent(ime)s : grandes armoiries de la République de Lettonie. Le graphiste est Laimonis Šēnbergs. La pièce de 1 euro représente une jeune femme lettone en costume traditionnel. À l’origine, ce motif a été utilisé en 1929 sur la pièce d’argent de 5 lats. La pièce a été dessinée par Guntars Sietiņš. La pièce de 2 euros représente une jeune femme lettone en costume traditionnel. À l’origine, ce motif a été utilisé en 1929 sur la pièce d’argent de 5 lats. La tranche de la pièce comporte l’inscription DIEVS * SVĒTĪ * LATVIJU (QUE DIEU BÉNISSE LA LETTONIE). La pièce a été dessinée par Guntars Sietiņš.
 



LITUANIE [LT]entré en zone Euro en 2015
        
    
Visuels et informations à venir ...



LUXEMBOURG [LU]entré en zone Euro en 1999
       Gravure sur tranche de la pièce de 2 euros : 2**, répété six fois, orienté alternativement de bas en haut et de haut en bas.
D'un commun accord entre la Maison Souveraine et le Gouvernement luxembourgeois, la face nationale luxembourgeoise des pièces en euros a été conçue par l'artiste Yvette Gastauer-Claire. Toutes les pièces sont frappées à l'effigie de Son Altesse Royale, le Grand-Duc Henri. Elles comportent l'année d'émission et la légende Luxembourg écrite en luxembourgeois (« Lëtzebuerg »).



MALTE [MT]entré en zone Euro en 2008
Pièces de 1, 2 et 5 cent(ime)s - Elles représentent l'autel du temple mégalithique de Mnajdra, édifié vers 3600 av. J.-C. sur une hauteur surplombant la mer. Pièces de 10, 20 et 50 cent(ime)s - Elles montrent les armoiries de Malte, un écu comportant une représentation héraldique du drapeau national de Malte, surmonté d'une couronne murale représentant les fortifications de Malte et signifiant son statut de cité. L'écu est entouré, à gauche, par un rameau d'olivier et à droite, par une feuille de palmier. Ces symboles de paix, que l'on associe traditionnellement à Malta, forment une couronne liée à sa base par un ruban portant l'inscription "Repubblika ta' Malta" (République de Malte). Pièces de 1 euro et 2 euros - Ces pièces représentent l'emblème utilisé par l'Ordre souverain de Malte. Sous le règne du grand maître de l'ordre, de 1530 à 1798, la croix à huit pointes devint le symbole de l'île. De nos jours, elle est souvent désignée sous le nom de croix de Malte.
 



MONACO [MN] -
Type 1 (2001 à 2005)
entré en zone Euro en 1999
       Gravure sur tranche de la pièce de 2 euros : 2* *, répété six fois, orienté alternativement de bas en haut et de haut en bas.
La pièce de 2 euros représente S.A.S. le Prince Rainier III. Un double portrait de S.A.S. le Prince Rainier III et de S.A.S. le Prince Héréditaire Albert apparaît sur la pièce de 1 euro. Les pièces de 10, 20 et 50 cent(ime)s reproduisent le sceau du Prince. Les armoiries des Princes Souverains de Monaco figurent sur les pièces de 1, 2 et 5 cent(ime)s.

MONACO [MN] -
 Type 2 (à partir de 2006)
entré en zone Euro en 1999
        
Les pièces de 1 euro et 2 euros représentent un portrait de S.A.S. le Prince Albert II. Le monogramme de S.A.S. le Prince Albert II apparaît sur les pièces de 10, 20 et 50 cent(ime)s. Sur les pièces de 1, 2 et 5 cent(ime)s figurent les armoiries des Princes Souverains de Monaco.



PAYS-BAS [NL]entré en zone Euro en 1999
Pièces de 1, 2, 5, 10, 20 et 50 cent(ime)s - La reine Béatrix est représentée de profil et la légende « Béatrix, reine des Pays-Bas », en néerlandais, figure sur la circonférence des pièces. Pièces de 1 euro et 2 euros - La reine Béatrix est représentée de profil avec la légende « Béatrix, reine des Pays-Bas » en néerlandais. Les douze étoiles sont disposées sur la moitié de la circonférence de la pièce. Gravure sur tranche de la pièce de 2 euros : GOD * ZIJ * MET * ONS * (que Dieu soit avec nous).
Les Pays-Bas ont retenu deux graphismes élaborés par Bruno Ninaber van Eyben, qui représentent la Reine Béatrix.



PORTUGAL [PT]entré en zone Euro en 1999
Pièces de 1, 2 et 5 cent(ime)s - Elles représentent le premier sceau royal de 1134 accompagné de la légende « Portugal ». Pièces de 10, 20 et 50 cent(ime)s - Le sceau royal de 1142 est placé au centre du motif. Pièces de 1 euro et 2 euros - Châteaux et armoiries du Portugal entre les douze étoiles. Ce motif symbolise le dialogue, l'échange des valeurs et la dynamique de la construction européenne. Au centre figure le sceau royal de 1144. Gravure sur tranche de la pièce de 2 euros : cinq armoiries et sept châteaux régulièrement espacés.
Trois dessins différents ont été retenus à l'issue d'un concours national. Le graphiste Vítor Manuel Fernandes dos Santos, qui s'est inspiré des symboles historiques et des sceaux du premier roi du Portugal, Alphonse Ier Henriques, a remporté le concours avec les motifs suivants :



REPUBLIQUE DE SAINT MARIN [SM]entré en zone Euro en 1999
Sur les pièces de 1, 2 et 5 cent(ime)s figurent respectivement la troisième tour, la statue de la Liberté et la première tour. La pièce de 10 cent(ime)s est ornée de la Basilique de Saint-Marin. Saint-Marin, inspiré d’un tableau de l’École du Guerchin, est reproduit sur la pièce de 20 cent(ime)s. La pièce de 50 cent(ime)s représente les trois tours : Guaita, Cesta et Montale. Les armoiries officielles de la République apparaissent sur la pièce de 1 euro. Le siège du gouvernement (Palazzo Pubblico) figure sur la pièce de 2 euros. Gravure sur tranche de la pièce de 2 euros : 2*, répété six fois, orienté alternativement de bas en haut et de haut en bas.
 



SLOVAQUIE [SK]entré en zone Euro en 2009
Les pièces de 1, 2 et 5 cent(ime)s représentent le mont Kriváň, situé dans les Tatras, qui est un symbole de la souveraineté de la nation slovaque, et l’emblème national de la Slovaquie. Les pièces de 10, 20 et 50 cent(ime)s montrent le château de Bratislava et l’emblème national de la Slovaquie. Les pièces de 1 euro et 2 euros représentent une double croix et trois collines, motif figurant sur l’emblème national de la Slovaquie.
 



SLOVENIE [SI]entré en zone Euro en 2007
Sur cette pièce figure une cigogne. Cette pièce représente une borne frontière du duché de Karantania. Sur cette pièce apparaît un semeur. Cette pièce montre les plans du Parlement slovène dessinés par l’architecte Jože Plečnik, bâtiment qui ne fut jamais construit. Cette pièce représente des chevaux lipizzaner. Cette pièce reproduit le mont Triglav. Cette pièce est ornée de l’effigie de Primož Trubar, auteur du premier livre imprimé en slovène. Cette pièce représente le poète France Prešeren. Sur la tranche est gravé le mot « S L O V E N I J A ».
 



Voir aussi les faces communes à tous les pays :



Source : Site de la BCE (Banque Centrale Européenne : https://www.ecb.europa.eu/ecb/html/index.fr.html



Δ    Retour en Haut de page    Δ

---------------------------------------------------------------------------------------

Copyright © 1998 à 2017  http://numismativy.fr

le site | la boutique en ligne | le forum | la newsletter | le logiciel

à propos | Sommaire | Mes publications | Contact

logo_copyright Tous droits réservés.® ©